La SLOVAQUIE

 

 Folklore ensemble BYSTRINA de Banská Bystrica

Les Tatras...
Les Tatras...

La Slovaquie, en slovaque Slovensko et Slovenská republika, est un pays situé en Europe centrale, au cœur de l'Europe continentale et à l'est de l'Union européenne, dont elle est membre depuis 2004. Ses pays frontaliers sont la Pologne au nord, l'Ukraine à l'est, la Hongrie au sud, l'Autriche au sud-ouest et la République tchèque au nord-ouest. Du 28 octobre 1918 au 21 mars 1939, puis du 4 avril 1945 au 31 décembre 1992, elle a fait partie de la Tchécoslovaquie.

La Slovaquie est membre de nombreuses organisations internationales, telles que l'ONU, l'OTAN, l'OMC, l'OCDE ou encore le V4, et fait partie de la zone euro.

La Slovénie et la Slovaquie sont souvent confondues, car les noms Slovenská Republika (qui signifie République slovaque en slovaque) et Republika Slovenija peuvent prêter à confusion dans de nombreuses langues. Chaque année, un poids considérable de courrier mal acheminé est à réexpédier vers la Slovénie (600 kg en 2004). Cette confusion fait que le personnel des deux ambassades se retrouve chaque mois pour échanger le courrier mal adressé.

 

Le paysage slovaque est très contrasté dans son relief. Les Carpates (qui commencent à Bratislava) s'étendent sur la majorité de la moitié nord du pays. Parmi cet arc montagneux on distingue les hauts sommets des Tatras (Tatry), qui sont une destination très populaire pour le ski et contiennent de nombreux lacs et vallées ainsi que le plus haut point de la Slovaquie, le Gerlachovský štít (2 655 m), et le Kriváň, symbole du pays.

Les plaines se trouvent au sud-ouest (le long du Danube) et au sud-est. Les plus grandes rivières slovaques, outre le Danube (Dunaj) dont elles sont des affluents, sont le Váh et le Hron, ainsi que la Morava qui forme la frontière avec l'Autriche.

 

 

Langues

 

Le slovaque est une langue du groupe slave occidental, proche du tchèque, qui présente trois principaux dialectes. Il fut codifié par Anton Bernolák en 1787 (Bernolák se basa sur le dialecte slovaque occidental pour codifier la première langue littéraire slovaque), et Ľudovít Štúr, qui se basa sur le dialecte central en 1843.

Le slovaque est la seule langue officielle. Une nouvelle loi controversée adoptée par le parlement slovaque en juillet 2009 prévoit des sanctions, allant jusqu'à 5 000 euros d'amende, pour l'utilisation d'une langue d'une minorité dans les services publics. Néanmoins, les communes dont une minorité linguistique représente plus de 20 % des habitants bénéficient d'une signalisation bilingue.

Les langues minoritaires reconnues sont en ordre décroissant du nombre de locuteurs, le hongrois, le romani des Carpates parlé par les Roms, le tchèque parlé par les Tchèques et les Moraves, le ruthène et l'ukrainien, l'allemand (0,1 %), le croate (0,1 %), le polonais (0,05 %) et le bulgare (0,02 %). Les Juifs (0,06 %) sont également reconnus comme minorité mais se distinguent par la religion et non par la langue.

 

 Banská Bystrica est une ville du centre de la Slovaquie et le chef-lieu de la région de Banská Bystrica.

Banska Bystrica, de par sa position, fait partie des villes les mieux situées en Slovaquie. Elle se trouve dans son centre, à la limite du bassin de la Zvolenska, sur les deux rives de la rivière Hron, à la charnière des trois vastes chaînes de montagnes de Slovaquie centrale : Les Basses Tatras, la Grande Fatra, les Monts métallifères slovaques.

L'axe de la région est formé par la vallée du Hron, appelée « Pohronie », s'étendant depuis le cours supérieur du Hron, à travers Banska Bystrica, vers Zvolen. Le relief de la région est considérablement découpé. Les eaux de ruissellement de la région sont évacuées par la rivière Hron. Les forêts, composées de nombreuses espèces rares de plantes et riches d'animaux sauvages, constituent les grandes richesses de la région.

 

Le site était l'une des villes de l'histoire des mines hongroises et slovaques. Cette région minière d’influence germanique comptait sept villes minières de Haute-Hongrie, dans l’actuelle Slovaquie centrale.

L'exploitation du cuivre y a commencé 2 000 ans avant J-C comme en témoignent des fouilles archéologiques. Les communautés slaves s'y installent entre les Ve et VIe siècle. Au XIIIe, les colons allemands y arrivent pour commercer. En 1255 Bela IV accorde des droits d'extraction minière d'or, d'argent et d'autres métaux.

Les mines, exploitées par la famille Függers qui va plus tard s'associer au grand entrepreneur hongrois János Thurzó (en), vont assurer l'essor de la ville.

En 1539, l'ensemble des églises passent sous influence luthérienne et évangélique. Les Habsbourg lancent alors la Contre-Réforme avec l'aide des jésuites. En 1620, les églises deviennent catholiques.

Au XVIIIe la ville décline économiquement et les activités ne reprennent qu'au XIXe. Banská Bystrica devient alors le centre d'enseignement de la langue slovaque.

 

La ville de Banská Bystrica était le centre de l'insurrection de la résistance slovaque face à l'envahisseur nazidurant la Seconde Guerre mondiale. C'est ainsi qu'en août 1944 y est lancé à la radio l'appel au soulèvement du peuple. La révolte est écrasée dans le sang. 900 Slovaques sont massacrés en compagnie de résistants français et de soldats britanniques.

  

L'ensemble populaire Bystrina qui nous vient de Banska Bystrica a été fondé au début des années 1980. Depuis sa création, il s'est produit au sein de beaucoup de festivals en Europe, Asie et même en Afrique. 

La qualité de cet ensemble est reconnu dans toute la Slovaquie.

Tibor Sedlicky, Jan Pivoluska, Juraj Pecnik et beaucoup d'autres, ont été les membres fondateurs de cet ensemble et ils ont marqué de leurs empreintes le nom BYSTRINA . A partir de 2010, une nouvelle génération composée de Martin Pecnik, Jana Nosalova et Vlasta Harazinova ont entrepris de donner au groupe une nouvelle image qui fait de  Bystrina, un groupe unique.

 

L'ensemble populaire Bystrina est donc actif au sein de la ville de Bansk á Bystrica depuis plus de 37 ans.

Durant cette période, l'ensemble s'est développé progressivement. Au cours des dix dernières années, il a préparé plusieurs spectacles en coopération avec un certain nombre de chorégraphes célèbres en provenance de toute la Slovaquie.

Stanislav Marisler, Ludmila Antalov á, Vanda Kristofov á, Lukás Kordos, Michal Majer, Marek Smolenák pour ne citer que ces derniers. Ces chorégraphes aussi bien que leurs créations ont fortement contribué à obtenir l'excellence en matière artistique.

L'ensemble présente surtout des danses du Polana et de la région de Hron Supérieur comme de Zempl í N, des Saris, Zámutov, Terchov á, goral le territoire et Liptov.

Bystrina est composé d'une équipe de jeunes passionnés qui essayent de perpétuer les traditions populaires et promouvoir ce qu'était la vie de nos ancêtres.

Depuis 2015, le groupe Bystrina est fier de se présenter sur scène accompagné d'un ensemble musical de grande qualité composé de musiciens professionnels. Côté chant, l'ensemble également de jeunes talents issus de l'École de Musique et de l'Académie des Arts de Banská Bystrica.

Chaque année, l'ensemble se produit très régulièrement en Slovaquie et participe à de nombreux festivals à l'étranger. (Égypte, Russie, Libye, France,  Portugal, Espagne dont les Iles Canaries, Italie, Roumanie..)

 

http://www.bystrina.sk/

 

Le Festival Mondial de Folklore de Montréjeau est "Membre associé" au CIOFF France.

Natalie BERTRAND, la Voix de FOLKOLOR...

Retrouvez Natalie sur son site professionnel en cliquant sur le lien suivant 

http://www.nataliebertrand-voix-off.com/

qrcode