La Provence et la ville d'Orange...

 

Les Enfants d'Arausio - Orange (Vaucluse)

 

Provence-Alpes-Côte d'Azur est une région du Sud-Est de la France. Son acronyme est PACA. Son chef-lieu est Marseille.

En 1970, Provence-Côte d’Azur-Corse devient Provence-Côte d’Azur à la suite de la constitution de la région Corse. En 1976, elle est rebaptisée Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Provence-Alpes-Côte d'Azur est formée de six départements issus des anciennes provinces de Provence et du Dauphiné. Une partie de Vaucluse est issue du Comtat Venaissin et la rive gauche du Var, dans les Alpes-Maritimes constituait autrefois le comté de Nice, les villes de Menton et Roquebrune-Cap-Martin ayant fait partie de la principauté de Monaco jusqu'à leur rattachement à la France en 1861.

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur est baignée au sud par la mer Méditerranée et limitrophe à l'est des régions italiennes de Ligurie et Piémont, dont elle est séparée par les Alpes du Sud. Elle est bordée au nord par l'Auvergne-Rhône-Alpes et à l'ouest par la région Occitanie, le Rhône marquant la frontière régionale. Provence-Alpes-Côte d'Azur comptait 4 935 576 habitants en 2012, ce qui en fait la septième région française la plus peuplée. En 2013 et en tenant compte de la fusion des régions de 2016, avec un PIB de 152 130 €, c'est la cinquième région la plus riche de France alors que le PIB par habitant est de 30 688 €, la classant à la troisième place. En raison d'une forte attractivité, pendant plusieurs décennies, pour les populations venant d'autres régions, et d'une proportion d'immigrés de 10,2 % en 20135, 47 % des habitants de la région ne sont pas nés sur son territoire.

La Bourgogne a la chance de porter un nom qui résonne dans l’Histoire. En témoigne son patrimoine d’une richesse et d’une variété rares. De vestiges gaulois en clochers romans, des trésors des villes d’art aux splendeurs des châteaux, entre la mémoire du monde industriel et les créations du futur, elle vous réserve d’infinies découvertes. - See more at: http://www.bourgogne-tourisme.com/decouvrir/patrimoine/histoire-de-la-bourgogne#sthash.CAiYxOid.dpuf

La Bourgogne a la chance de porter un nom qui résonne dans l’Histoire. En témoigne son patrimoine d’une richesse et d’une variété rares. De vestiges gaulois en clochers romans, des trésors des villes d’art aux splendeurs des châteaux, entre la mémoire du monde industriel et les créations du futur, elle vous réserve d’infinies découvertes.

Crédit : A. Doire / Bourgogne Tourisme

 

Crédit : A. Doire / Bourgogne Tourisme

Des chasseurs préhistoriques aux Gaulois et Romains

La Bourgogne a été, de par sa situation géographique, au cœur de l’épopée celte. C’est ici que se sont déroulés les épisodes décisifs de la conquête de la Gaule. Le trésor de la dame de Vix, les ex-voto des sources de la Seine, les fortifications de Bibracte témoignent de son rayonnement il y a plus de deux millénaires. Mais dès longtemps avant les premiers Celtes, des chasseurs solutréens ont réalisé des prouesses techniques comme les lames de silex de Volgu et des peintures parmi les plus anciennes au monde, aux grottes d’Arcy-sur-Cure.

Sur les traces des moines et des ducs

C’est en Bourgogne que sont nés les deux plus grands mouvements monastiques du Moyen Age. Cluny puis Cîteaux furent, du Xe au XIIe siècle, des centres spirituels, intellectuels, artistiques et même politiques de premier ordre pour toute l’Europe. De Vézelay à Paray-le-Monial, de Fontenay à La Charité-sur-Loire, des édifices majestueux illustrent ce rayonnement. Et la Bourgogne doit aussi aux moines de nombreux fleurons de ses vignobles, dont le célèbre Clos de Vougeot.

A partir du XIIIe siècle, les ducs capétiens de Bourgogne avaient organisé un solide état princier, avec Dijon et Beaune comme capitales et parsemé de places fortes. Leurs successeurs Valois, surnommés les « Grands Ducs », en firent une construction politique s’étirant du duché originel jusqu’aux côtes de la mer du Nord, à cheval sur le royaume de France et le Saint Empire. Retrouvez le faste des palais princiers à Germolles comme au Musée des Beaux-Arts de Dijon et à l’Hôtel-Dieu de Beaune, la puissance des forteresses de Chastellux à Semur-en-Brionnais et à Talmay.

Splendeurs des châteaux et gloires littéraires

Tantôt somptueux, tantôt champêtres, des châteaux résidentiels entourés de leurs parcs rappellent les relations à la fois fortes et distantes que la Bourgogne entretenait avec le pouvoir royal sous l’ancien Régime. Les villes historiques sont truffées des hôtels particuliers de leurs maîtres. Des personnages célèbres – Vauban, Buffon et Madame de Sévigné, Lamartine et Romain Rolland, Colette et Jules Roy – seront vos guides dans une région inspiratrice des hommes et femmes de lettres.

Dans cette Bourgogne profondément attachée à ses racines rurales, musées et reconstitutions permettent aussi de découvrir comment vivaient et travaillaient les paysans et les vignerons, les meuniers et les artisans d’autrefois.

Etapes de modernité

Riche de ses ressources minières, de ses cours d’eau et de sa position géographique, la région qui vit naître la photographie par le génie de Nicéphore Niépce a une vocation industrielle très ancienne. Forges et carrières, mines images et écomusées vous ouvrent les portes de leurs mondes, des rives de l’Yonne jusqu’aux confins du Lyonnais. Mais la créativité bourguignonne, c’est aussi la technopole de Magny-Cours et la Fabuloserie à Dicy, la cocotte-minute SEB, l’inoxydable mobilier Tolix et de nombreux centres d’art contemporain du nord au sud de la Bourgogne… pour ne citer que les plus connus.

- See more at: http://www.bourgogne-tourisme.com/decouvrir/patrimoine/histoire-de-la-bourgogne#sthash.CAiYxOid.dpuf
Théâtre Antique - Orange.
Théâtre Antique - Orange.

 Orange, surnommée la « Cité des Princes », est une commune française située au nord-ouest  département de Vaucluse en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

La position d'Orange, à un carrefour de passages pour le nord, l'Espagne ou l'Italie, niché au cœur d’une riche région agricole, en a fait un emplacement de choix pour les Romains desquels on trouve de nombreux vestiges, principalement autour de la colline Saint-Eutrope et de l'ancien théâtre. Au Moyen Âge, la ville devient la capitale de la principauté d'Orange et le restera jusqu'à son annexion par la France, officialisée dans les traités d'Utrecht en 1713.

Si, au sein du département, elle a un rôle administratif plus limité que Carpentras (28 422 habitants en 2013) ou Apt (12 325 habitants en 2013) choisies pour être les deux sous-préfectures, elle est la deuxième commune (29 183 habitants en 2013) la plus peuplée après Avignon.

Depuis 1981, plusieurs monuments d'Orange sont inscrits au répertoire des monuments mondiaux de l'UNESCO sous le titre : « Théâtre antique et ses abords et « Arc de Triomphe » d'Orange » selon les critères.

Les Enfants d'Arausio - Orange.
Les Enfants d'Arausio - Orange.

 

 

« Les Enfants d’Arausio », ensemble d’art et de traditions provençales, sont issus de l’Amicale du Sou des Ecoles Laïques qui était une association créée après la seconde guerre mondiale pour faire revivre et reconstruire le pays.

En 1946, la dirigeante de cette association, Mme CARRE Rachel, créa une section de farandole sous la direction chorégraphique de M. Félix PEYRE. Celui-ci apprit les danses de traditions provençales militaires au sein de la célèbre farandole des « Enfants d’Aramon » dirigée à cette époque par M. CHAMPETIER, ancien maître de danse aux armées.

C’est en 1947 que les jeunes filles présentèrent les danses d’origine militaire telles que farandoles, rondos, sabotière… accompagnées d’un accordéon car il n’y avait pas encore de tambourinaires. C’est donc cette année là que naquit « Les Enfants dou Ciéri » qui fut le premier nom donné au groupe.

En 1948, les garçons entrèrent dans la danse. Leur moniteur, Georges MAGNAN, avait appris les rudiments de la danse militaire dans la société de farandole et de gymnastique « L’Etoile ». Celui-ci avait dansé avec Maître Marcel, notaire et ancien farandoleur d’Aramon.

Afin d’étendre le champ d’activités et en raison de la renommée sans cesse croissante du groupe, M. André CONIL et Georges MAGNAN décidèrent de créer une association aux statuts de la loi 1901 baptisée « Les Enfants d’Arausio ».

Actuellement, le groupe est composé d’environ 25 adolescents et adultes qui partagent leur passion de la danse, de la musique et du chant de Provence.

Depuis 1947, la troupe s’est produite en France et dans le monde entier afin de représenter notre pays, notre région et notre ville, Orange.

Portant des costumes du Comtat Venaissin, reproduction de la fin du 19ème siècle, nous interprétons mazurka, polka, farandole et autres danses traditionnelles de Provence, danses rituelles, de création et militaires perpétuées par les prévôts et maitres de danse en droite lignée des maitres à danser des armées de Napoléon III.

Les musiciens, appelés tambourinaires, jouent d'une flute à trois trous, le galoubet et du tambourin provençal. Ils peuvent agrémenter le spectacle ou le concert avec d’autres instruments comme le fifre, le bachas…

Les chanteuses, en formation à 2 voix, interprètent le répertoire régional écrit entre autres par Saboly et Mistral.

 Déplacements à l’étranger et festivals effectués

1956 Suisse
1957 France
1958 Suisse
1959 Allemagne
1960 France
1961 Grande Bretagne, Allemagne, Belgique
1962 Luxembourg, Allemagne
1963 Italie (Sicile), Hollande, Belgique
1964 Belgique, Suisse, Autriche
1965 Hollande, Suisse, Allemagne
1966 Allemagne
1967 Norvège
1968 Grèce, Yougoslavie, Allemagne
1969 Suisse
1970 Italie, Grèce, Belgique
1971 Allemagne, Belgique, Roumanie
1972 Allemagne (Berlin)
1973 France
1974 Belgique (Marche en Famenne), Turquie
1975 Finlande, Italie
1976 France
1977 Les Baléares, Belgique
1978 Grande Bretagne, Allemagne, Pologne (Bigotche)
1979 France
1980 Allemagne (Dortmund)
1981 Ile de la Réunion (Bras Panon)
1982 Allemagne (Ebern)
1983 Espagne (Manresa)
1984 Ecosse (Glasgow)
1985 Portugal (Abrantes-Pégo)
1986 France
1987 Espagne (Barcelone), Suisse (Genève)
1988 Belgique (Wooslard)
1989 Chypre (Festival Limassol-Nicosie)
1990 Grèce (Kocooni)
1991 Canada-Québec, Hollande (Breda)
1992 CEI Ukraine (Simferopol)
1993 Corée du Sud (Taejon)
1994 Grande Bretagne
1995 Italie (Aviano)
1996 France (Gannat)
1997 France (50ème anniversaire)
1998 Bolivie (Cochabamba), Italie (Reggio di Calabria)
1999 Ukraine (Yalta)
2000 France (Confolens)
2001 Pologne (Katowice)
2002 Portugal (Alcochete)
2003 France (Echange culturel avec le Portugal)
2004 Tchéquie
2005 Allemagne (Loffenau)
2006 Mexique (Zacatecas)
2007 France (Montréjeau)
2009 Tchéquie
2011 Pérou (Trujillo)
2012 France (65ème anniversaire)
2013 France (Romans sur Isère)
2014 Hongrie (Satoraljaujhely)
2015 France (Romans sur Isère)
2016 Hongrie (Szazhalombatta) 

 

 

Site internet : www.lesenfantsdarausio.fr

 

 

Retrouvez les également sur Facebook

Le Festival Mondial de Folklore de Montréjeau est "Membre associé" au CIOFF France.

Natalie BERTRAND, la Voix de FOLKOLOR...

Retrouvez Natalie sur son site professionnel en cliquant sur le lien suivant 

http://www.nataliebertrand-voix-off.com/

qrcode